La Guadeloupe en Traduction

Le blog bilangue d'une traductrice du français vers l'anglais en Guadeloupe

Manœuvres de surf

without comments

Guadeloupe Janvier 2011 – Arthur Bourbon from Arthur Bourbon on Vimeo.

Le surf, comme tout sport, utilise une terminologie spécialisée, ce qui rend toute conversation autour du surf difficile à déchiffrer pour les exclus. Comme le sport est relativement jeune et caractérisé par la contre culture, les termes apparaissent complètement aléatoires, sont parfois descriptifs, mais fréquemment drôles. En feuilletant le dernier numéro du magazine de surf français, Surf Session (qui fête ses 25 ans), j’ai trouvé leur article sur l’évolution des manœuvres ces 25 dernières années. Ne laissez pas le texte rose fluo et les filles presque nues sur les pages précédentes vous tromper : c’est de l’extrêmement technique. Peu importe que ces termes soient en anglais même quand le texte est en français. Je pourrais lire le même article en traduction anglaise et j’aurais le même niveau de compréhension. Voici un aperçu:

Justement, c’est en multipliant les différents grabs que les surfeurs cherchent encore à se différencier et à gagner en style ces temps-ci. Out le double grab, vive le slob air où la main avant vient catcher entre les deux orteils, ou mieux encore, la main arrière qui vient choper le rail entre les talons pour un stalefish du plus bel effet.

Essayer de chercher les termes et les définitions peut vous laisser plus confus qu’avant !

grab : une manœuvre où le surfer tient la planche avec sa main/ses mains un bref instant pendant qu’il exécute une figure aérienne.
double grab : une forme de grab où le surfer tient la planche avec une main devant lui et un autre derrière lui.
slob air : une forme de grab où le surfer tient la planche devant lui avec la main avant.
stalefish : une forme de grab où le surfeur tient la planche derrière lui entre ses deux jambes avec la main arrière.

En tout cas, mon terme de surf préféré est quiver, qui veut dire carquois en anglais, et qui désigne l’arsenal des planches d’un surfeur. Un éventail des formes et tailles de planches est important pour un surfeur car les différentes conditions dans l’eau requièrent une polyvalence dans le choix de planche. Je trouve le terme très évocateur.

Surfing, like any sport, uses specialized terminology, making any conversations about surfing difficult to decipher for outsiders. Because the sport is relatively young and characterized by counter culture, terms appear to be completely random, are occasionally descriptive, but usually fun. Flipping through the latest issue of the French surfing magazine, Surf Session (its 25th anniversary issue), I came across their article on the evolution of maneuvers during the past 25 years. Don’t let the hot pink text and the half-naked girls on the preceding page fool you: this is extremely technical stuff. No matter that those terms are in English even when the text is in French. I could be reading the same article in English translation, and I would have the same level of comprehension. Here’s a sample:

It’s precisely by increasing the different grabs that surfers still try to differentiate themselves and to gain style these days. Out with the double grab, long live the slob air where the leading hand catches between the toes, or better still, where the back hand grabs the rail between the heels in a stalefish for a nice effect.

Try looking up the terms and the definitions may leave you more confused than when you started!

grab: a maneuver whereby the surfer holds the surfboard with his/her hand(s) briefly while performing an aerial trick.
double grab: a form of grab, where the surfer holds the surfboard with one hand in front of him, and with one hand behind him.
slob air: a form of grab, where the surfer holds the surfboard in front of him with the leading hand.
stalefish: a form of grab, where the surfer holds the surfboard behind him between his two legs using the back hand.

In any case, my favorite surfing term is quiver, which designates a surfer’s arsenal of surfboards. Having a range of shapes and sizes is important for a surfer because different surfing conditions demand flexibility in the surfboard used. I find the term highly evocative.

Written by May

March 7th, 2011 at 8:06 pm

Leave a Reply