La Guadeloupe en Traduction

Le blog bilangue d'une traductrice du français vers l'anglais en Guadeloupe

Georges Rohner et la Guadeloupe

without comments

Le peintre Georges Rohner a passé seulement deux ans en Guadeloupe et pourtant il est probablement l’un de peintres les plus connus de l’île.

Né en 1913, Rohner était un membre fondateur du groupe des artistes dits Forces nouvelles, des « objetistes » qui mettaient en valeur la forme, le volume et le poids dans l’espace. En 1934, Rohner arrive en Guadeloupe pour faire son service militaire et est affecté à la caserne d’infanterie à Saint-Claude, située sur les contreforts de La Soufrière, non loin de  la capitale coloniale de Basse-Terre. Avec très peu de fonctions, Rohner peut se consacrer à son art, et réussit à gagner une commission pour créer plusieurs grandes peintures murales pour la mairie de Basse-Terre. D’autres commissions suivent.

De ses peintures de Guadeloupe, la plus importante est certainement Pêcheurs devant Basse-Terre, qui donne une vue magnifique sur Basse-Terre depuis la mer, encadrée par deux pêcheurs en bateaux au premier plan. Rohner rentre en France in 1936 et ne met jamais plus les pieds en Guadeloupe. Beaucoup de ses peintures murales subiront de la négligence et une mauvaise conservation. Des efforts ont été faits pour sauver les œuvres de Rohner au début des années 2000,  avec pour commencer le classement officiel comme monument historique jusqu’à la restauration complète des toiles.

The French painter Georges Rohner spent only two years in Guadeloupe and yet he is probably one of the island’s most well known painters.

Born in 1913, Rohner was a founding member of a group of artists known as Forces Nouvelles, which emphasized “the object” in form, volume, and weight within the space. In 1934, Rohner arrives in Guadeloupe to complete his military service and is assigned to the infantry barracks in Saint-Claude, located in the foothills of La Soufrière, not far from the colonial capital of Basse-Terre. Given minimal duties, Rohner is able to dedicate himself to his art, and manages to win a commission to produce several large murals for the Mayor’s Office of Basse-Terre. Other commissions follow.

Of his paintings from Guadeloupe, his grandest is clearly Pecheurs devant Basse-Terre, providing a magnificent view of Basse-Terre from the sea, framed by two fishermen in boats in the foreground. Rohner returned to France in 1936 and never set foot on Guadeloupe again. Many of his murals would later suffer from neglect and poor conservation. An effort was made to save Rohner’s works in early 2000s, beginning with official classification as a historical monument and leading to full restoration of the canvases.

Written by May

March 11th, 2012 at 9:35 am

Posted in la culture / culture

Tagged with

Leave a Reply